Cernes

CERNES

Les yeux sont parmi les zones du visage les plus stratégiques et sensibles. En effet, la peau du contour des yeux doit être traitée avec la plus grande délicatesse. Trois à cinq fois plus fine que sur l'ensemble du visage, elle se trouve en permanence sollicitée par le muscle orbiculaire. C’est pourquoi, ces premiers signes de fatigue apparaissent tôt, dès l'âge de 25-30 ans.

Un cerne est une coloration cutanée située sous les paupières inférieures, où la peau est très fine. Ils peuvent être violacés ou même très sombres. Le cerne sombre, brun ocre provient d'une hyperpigmentation, fréquente chez les peaux foncées. Le cerne bleu-violet a, lui, pour origine une stase sanguine (ralentissement de la circulation) causée par la fatigue. Cette pigmentation palpébrale peut être familiale. Les cernes pigmentaires sont très difficiles à traiter car la coloration est souvent profonde. La peau de la paupière étant très fine, les traitements type laser ou peelings chimiques doivent être réalisés très prudemment.

 

Concernant les poches sous les yeux, si le renflement apparaît au réveil puis disparaît après quelques heures, il s'agit d'un ralentissement de la circulation lymphatique. Ce dernier vient du muscle orbiculaire qui, au repos pendant la nuit, n'assure plus correctement son travail de drainage. En revanche, si les poches sont permanentes, c'est un cas de hernie graisseuse (la graisse fait saillie à travers le muscle relâché).

 

Les problèmes de cernes sont souvent liés à des troubles hépatiques. Ils peuvent aussi être dus à un manque de sommeil, à l'âge, à une finesse excessive de la peau, au tabac, à l'alcool ou au stress.

 

La perte de collagène peut faire apparaître des cernes dans le cas du vieillissement de la peau. Ces cernes en creux (appelés vallée des larmes) sont en rapport avec un glissement vers le bas des tissus notamment graisseux qui recouvrent normalement le rebord inférieur de l’orbite, créant une démarcation entre la paupière inférieure et la pommette.

Traitement des cernes par mésothérapie sans aiguille et par micro-dermabrasion Viora

Si les yeux sont le miroir de l'âme, les cernes pourraient être comparés à un ciel d'orage qui alourdit notre regard. Loin de nous donner un effet bonne mine, les cernes plombent notre visage et en ternissent souvent l'éclat en nous donnant un air maladif.

 

Qu'ils soient creux, causés par une dépression naturelle au niveau de la vallée des larmes, ou causés par une mauvaise vascularisation, les cernes sont facilement traités par l'action combinée de la mésothérapie sans aiguille et de la microdermabrasion Viora.

 

Ces deux soins esthétiques non invasifs et indolores procurent de très bons résultats en ouvrant le regard, sans avoir recours à une quelconque chirurgie des paupières.

La mésothérapie sans aiguille

Cette technique, adaptée à tous les types de cernes, est une alternative sans aiguille à la mésothérapie traditionnelle. La mésothérapie sans aiguille repose sur des composés actifs concentrés résorbables, en l'occurrence l'acide hyaluronique.

 

La diffusion lente de l'acide hyaluronique épaissit légèrement la paupière et soulève les tissus conjonctifs au niveau de la vallée des larmes, ce qui a pour conséquence une atténuation non négligeable de la coloration des tissus au bout de quelques séances.

 

Ces excellents résultats proviennent d'une relance de la production de collagène car les composés actifs interviennent directement au niveau des fibroblastes.

La microdermabrasion Viora

Ce soin esthétique repose sur une exfoliation douce des cernes afin de dépigmenter les tissus cutanés sans les agresser. Respectueuse du derme, la technique de micro-dermabrasion s'adapte parfaitement à tout type de peau, même les plus sensibles.

 

On observe après plusieurs séances un éclaircissement progressif de la pigmentation en raison d'une diminution du taux de mélanine. La coloration bleutée et violacée autour de l'œil disparaît pour laisser un regard éclairci et une peau retendue.

 

Le regard rajeunit et les rides s'estompent.