Redustim

ReduStim®

Le tour de taille est un marqueur de l’obésité abdominale. En effet, seule la graisse située au niveau de l’abdomen augmente le risque de développer une maladie chronique, tandis que la graisse des autres parties du corps n’est pas dangereuse pour notre santé. Le tour de taille étant fortement corrélé à la graisse viscérale, il est donc un indicateur essentiel du risque de mortalité causée par la graisse abdominale. Cet indicateur très précis a permis de mettre en évidence une augmentation de la mortalité chez les personnes qui n’ont pas de surpoids et ne sont pas obèses mais présentent un tour de taille élevé. Ce constat encourage donc fortement à prendre en considération le tour de taille comme facteur de risque de mortalité en plus de l’IMC. Pour rappel, le tour de taille moyen des Français a augmenté de 5 cm environ durant ces trente dernières années.

Redustim
Redustim

Le ReduStim® est le premier dispositif médical permettant de diminuer la graisse viscérale, responsable des maladies métaboliques. Ce traitement amincissant s’adresse donc également aux personnes en surpoids, c’est-à-dire avec un IMC supérieur à 25, en alternative à la chirurgie bariatrique.

 

Le dispositif médical breveté ReduStim® combine deux actions simultanées pour affiner la silhouette et diminuer la masse grasse corporelle et le tour de taille grâce aux champs magnétiques. Son utilisation favorise une réduction significative et sélective de la masse grasse corporelle en stimulant les mécanismes biologiques de la lipolyse par la double action des ondes électromagnétiques sinusoïdales basse fréquence et de la micro-pression cutanée contrôlée. Par son action de drainage lymphatique, le traitement offre également un confort circulatoire des membres inférieurs.

 

Le ReduStim® est composé d’un appareil relié à une combinaison intégrale recouvrant une large partie du corps (des pieds jusqu’au niveau du plexus solaire) permettant une prise en charge de toutes les parties du corps : bras, fesses, cuisses, mollets et surtout du tour de taille. Cet appareil transfère l’énergie à des inducteurs placés dans la combinaison intégrale au niveau des zones enrobées à traiter (abdomen, faces supéro-externes des cuisses, face interne des genoux, mollets mais aussi les bras), tandis que six cellules exercent des pressions ascendantes assurant le drainage.

 

Son action est donc double :

 

  • Une action principale basée sur la diffusion d’ondes électromagnétiques sinusoïdales basse fréquence pour la stimulation du déstockage de la masse grasse corporelle. Les ondes basse fréquence permettent d’augmenter l’hydrolyse des triglycérides adipocytaires en glycérol et en acides gras non estérifiés (AGNE), ce qui facilite leur drainage par la circulation de retour. Les effets de myorelaxation induits par ces ondes se font ressentir pleinement sur les patients pendant le traitement entraînant un endormissement quasi général.
  • Une action secondaire de micro-pression cutanée contrôlée, sorte de drainage lymphatique destiné à faciliter l’évacuation des acides gras hors de la cellule adipeuse, drainer les toxines et les déchets métaboliques et améliorer la sensation de bien-être et de relaxation.

 

La séance est complétement indolore. Elle dure environ 30 minutes. Pour accélérer les processus de circulation et d’élimination à chaque séance, on conseille de prendre une tisane drainante, style pissenlits ou des ampoules de drainage en pharmacie. Le traitement amincissant nécessite 2 à 3 séances par semaine durant 4 à 6 semaines.

 

L’indice de masse corporelle (IMC) est une bonne mesure pour évaluer l’adiposité générale de notre corps et les risques de problèmes de santé associés à l’excès de poids. L’IMC (kg/m2) permet d’évaluer un excès de poids en fonction de notre taille et il est obtenu en divisant le poids (kg) par la taille (m) au carré. Cet indice est depuis longtemps reconnu comme un indicateur prédictif de la mortalité due aux nombreuses maladies chroniques associées au surpoids, dont les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et certains cancers. Le surpoids se définit par un IMC supérieur à 25 et inférieur à 30, l'obésité par un IMC supérieur à 30.